Christophe  Chomant

 

 

 

 

L’HISTOIRE DE LA CRÈTE

 

 

ET DU ROI MINOS

 

 

 

 

racontée  aux  jeunes  enfants

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Villa Léonie


 

 

 

 

 

 

Pour Camille et Éléonore,

hellénistes juniors.

 

Pour tous les enfants d’école

élémentaire et maternelle

de France et de Navarre.


 

 

 

 

 

 

Les Grecs ‑ c’est-à-dire les habitants de la Grèce ‑ disent qu’il y a très longtemps, au début de l’histoire du monde, il y avait la mer, la terre, qui s’appelait Gaïa, et le ciel, qui s’appelait Ouranos. Rien d’autre.

Un beau jour, sort de la mer une femme. C’est la beauté. Elle s’appelle Aphrodite.

Aphrodite, la beauté, a un enfant, qui est l’amour, et qui s’appelle Éros.

Éros, comme il est l’amour, a envie de marier la terre et le ciel. Il les marie. Lorsqu’ils sont mariés, la terre et le ciel font ensemble un fils : Cronos.

Puis la terre et le ciel ont aussi ensemble une fille, qui s’appelle Rhéa.

 

Cronos, lorsqu’il est devenu grand, se marie avec sa soeur Rhéa. Avec elle, il fait des enfants. Mais quelqu’un a dit à Cronos qu’un jour, l’un de ses enfants, lorsqu’il sera grand, le tuera. Alors que fait Cronos ? Eh bien, pour ne pas être tué plus tard par l’un de ses enfants, il les mange tous, dès qu’ils naissent. Quand il voit que sa femme est enceinte, il attend qu’elle accouche et lui demande de lui donner le bébé. Puis il le mange, pour être sûr qu’aucun de ses fils ne le tuera plus tard.

Cronos fait cinq enfants à sa femme et les mange tous. Ces enfants s’appellent Poséidon, Hadès, Déméter, Hestia et Héra. Cronos mange ses enfants mais il ne les digère pas : ceux-ci restent entiers dans son ventre.

Un jour, Rhéa, la femme de Cronos, en a assez qu’il mange tous ses bébés. Alors, lorsqu’elle accouche d’un sixième enfant, elle le cache quelque part et donne à son mari, à la place du bébé, une pierre enveloppée dans une couverture. Son mari, Cronos, ne s’aperçoit de rien et mange la pierre à la place du bébé. C’est ainsi que, pour la première fois, un enfant né de Cronos et de Rhéa est sauvé.

Rhéa appelle ce bébé Zeus. Il faut le cacher, pour ne pas que Cronos le trouve et le mange. Où Rhéa va-t-elle le cacher ? Eh bien, elle le cache au fond d’une grotte, sur la plus haute montagne de l’île de Crète, au milieu de la mer Méditerranée, entre la Grèce et l’Afrique.

Le problème, c’est que Rhéa ne peut pas s’occuper de son bébé. Alors, elle demande à des animaux de s’occuper de lui pour le nourrir et le protéger : il y a l’abeille Mélissa, qui le nourrit de miel. Il y a la chèvre Amalté, ainsi qu’une truie et des ourses, qui lui donnent du lait. Car, si tu vas un jour dans l’île de Crète, tu verras qu’il y a partout des abeilles et des chèvres sauvages. C’est pour ça qu’on mange là-bas beaucoup de miel (le miel de Crète, qu’on met sur du fromage blanc) et de fromage de chèvre (qu’on appelle la féta).

Des fois, au fond de la grotte, sur la montagne, Zeus, le bébé, pleure, comme tous les bébés. Alors, comme il ne faut surtout pas que son père le découvre, des petits génies ‑ qui s’appellent les kouritès ‑ jouent de la musique très fort à l’entrée de la grotte pour que Cronos n’entende pas son bébé pleurer.